Haiti Betrayed

“Nous n’avons jamais eu cette démocratie. C’est comme planter une graine dans le sol. On ne la voit jamais pousser parce qu’il y a toujours quelqu’un qui vient et qui marche dessus”.

— Garry Auguste, ancien membre de la police nationale haïtienne.

Haiti Betrayed révèle comment le Canada, en violation du droit international, s’est allié aux États-Unis et à la France au début de l’année 2004 pour renverser le gouvernement haïtien alors démocratiquement élu.

En 1804, Haïti se libère de l’esclavage et devient la première république noire du monde.

En février 2004, les Haïtiens fêtaient le bicentenaire de cet exploit extraordinaire lorsque les États-Unis, le Canada et la France débarquèrent à Port-au-Prince et renvoyèrent le président Jean Bertrand Aristide lors d’un coup d’État.

C’était la première fois que le Canada jouait un rôle stratégique et militaire dans la destitution d’un gouvernement élu démocratiquement.

Contre toute attente, les Haïtiens avaient élus successivement plusieurs gouvernements démocratiques bénéficiant d’un large soutien populaire entre 1991 et 2004. Ces gouvernements ont amélioré la santé, l’éducation et assuré la primauté du droit alors même qu’ils étaient assiégés par l’élite haïtienne et le gouvernement américain.

Le Canada, autrefois perçu par les Haïtiens comme un précieux partenaire, s’est allié aux États-Unis pour bloquer l’aide internationale en Haïti à la fin des années 1980. La réunion de planification visant à imposer un “changement de régime” en Haïti s’est tenue au lac Meech, au Canada, un an avant le coup d’État.

Haiti Betrayed raconte l’histoire du mouvement pour la démocratie en Haïti. Il s’agit d’une sérieuse mise en accusation du rôle joué par le Canada qui a fait avorter un mouvement mené par une population pauvre, et qui a ainsi freiné l’aspiration des Haïtiens à une vie meilleure et à une société plus juste.

Ne manquez pas les projections, en présence de la réalisatrice, à Montréal !

Le 24 novembre à 18h à La Maison d’Haïti

Le 1er décembre à 15h au Cinéma du Parc